Chaussée romaine : Bavai-Cologne

Construite par les Romains pour relier la Gaule à la Germanie,
cette voie avait comme relais: Bavai, Waudrez les Binche,Genbloux, Braives,Tongres.
Il est généralement admis aujourd'hui que cette chaussée romaine n'a fait que remplacer une piste préréexistante. La construction de laroute a dû éveiller lespopulations autochtones puisque la tradition nous a rapporté la légende encore bien connue dans nos régions, suivant laquelle la route aurait été construite  en une nuit!… d'autres ajoutent même qu'elle fut construite par le diable.
 
Le fait est que le travail des ingénieurs romains fut chose admirable: ligne droite en général, sauf à la rencontre des éminences et des ravins, utilisation des crêtes, ce qui permettait de surveiller le pays, d'éviter les marécages et surtout les travaux d'art. (largeur de la route: 20 à 25 pieds).
 
Après les invasions barbareset par suite du manque d'entretien sous le régime franc, cette chaussée s'est dégradée au point de devenir quasi inutilisable. Restaurée sous l'administration de Brunehaut, reine d'Austrasie, elle portera désormais le nom de cette souveraine, à tel titre que son origine romaine en fut même oubliée.
 
A Bavai, au milieu du forum, se dressait une colonne. Une monument moderne dénommé: colonne des sept chaussées romaines ou de Brunehaut rappelle le souvenir du monument antique disparu. On y lit l'inscription suivante: "Ce monument a été édifié en l'an 1872 au point central où aboutissaient les sept chaussées romaines dites de Brunehaut".
 
Ces voies auraient été construites par Marcus Agrippa vers l'an 25 avant JC et restaurées par la reine Brunehaut, mort en l'an 613.
 
Restée jusqu'aux temps modernes la principale voie de communication qui traversait notre région, la chaussée Brunehaut fut peu à peu supplantée par des routes nouvelles: Huy-Tirlemont en 1837, Hanut-Namur et Hannut-Wavre en 1845.
 
Ca et là, ces routes empruntent le parcours des chaussées romaines à certains endroits, notamment à Moxhe. A d'autres endroits, cette chaussée antique n'est plus qu'un chemin de campagne où les dégradations laissent apparaître l'empierrement romain fait de gravier blanc de Meuse.
 
Les modifications de la chaussée effectuées en 1845 permirent de découvrir une vase rempli de monnaies romaines en or, ainsi qu'une tête de cheval en bronze, grandeur nature.
 
De nouvelles recherches faites en 1874 firent découvrir des murs, des vestiges d'escaliers, des caves, des puits, etc … et un grand nombre des vases.
 

En savoir plus sur …