Histoire générale de la région

 
Pour les origines, l'histoire de Cras-Avernas se confond évidemment avec celle de la Hesbaye, contrée
appelée autrefois: "Pagnes Hesbanicusis" et qui fut habitée dans les temps les plus lointains par une population nombreuse.
 
Ce fait s'explique de la façon suivante: par la fertilité du sol hesbignon, ensuite par une cause découlant
probablement de la première, c'est le déboisement du pays. A l'opposé des lieux dits de province du Brabant qui rappellent
l'existence des forêts antérieures nous ne trouvons dans nos contrées que très peu de témoins de plantations anciennes.
 
Un autre témoignage de cette population nombreuse, c'est la présence de voies de communication importantes.
 
La grande voie de communications: voie romaine de Bavai à Cologne, comme toutes les autres chaussées romaines n'a fait que remplacer une voie primitive. 
Un fait plus local, affirmant l'existence d'habitants à Cras-Avernas à  l'époque franque se retrouve dans quelques poteries franques retrouvées dans le village. (Musée Curtius à Liège).
 
A Lens-Saint-Servais a été découverte la seule agglomération de l'âge du bronze que l'on connaisse en Belgique.
 
A Omal, en plein gisement néolitique du vicinal, les fouilles de 1905 on fait décrouvrir six fonds de cabane de l'âge des métaux.
 
On connait l'histoire tragique des Eburons, révoltés contre César dès la 4è année après la conquète.
Leur chef Ambiorix organisa l'insurrection de la Gaule Belgique et massacra aux environs de Tongres
les légios de Sabon et de Cotha. De concert avec les Nerviens, les Aduatiques ainsi que les Trévires et les Eburons mirent le siège devant le camp de Cicéron aux environs de Charleroi.
 
Taillés en pièces par César accouru au secours de son légat, les Belges connurent la déroute.
L'armée romaine ravagea le pays de Nerviens, l'Eburonie fut mise à feu et à sang à tel point que le malheureux peuple de Eburons disparut de l'Histoire.  Pour repeupler les déserts de Belgique, les romains durent y transplanter des tribus germaniques, notamment des Tongres et des Béthases. Les premiers ont donné leur nom à "Aduatica ": "Tungorum", notre Tongres d'aujourd'hui; le souvenir des Béthasiens se retrouve dans le nom du village de Wals-Bethas près de Landen (3km de Cras-Avernas)
 

En savoir plus sur …